Monthly Archives: février 2012

Amende honorable

Et bien le vainqueur des prochaines élections présidentielles de 2012 est connu : C’est le changement.
Tout le monde le réclame et le proclame, tout le monde le vénère.
Jésus lui même en son temps n’a t il pas annoncé : « Voici, je fais toutes choses nouvelles  » (Apocalypse de Jean Chapitre 21-5)
Maintenant il nous faut aussi écouter la parole d’Einstein qui a déclaré : « La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent  »
Or ceux qui attendent ou réclament le changement, le réclament ou l’attendent en général depuis très longtemps (rappelez vous de mai 1981) et bien que n’ayant rien obtenu, ils persistent.
Cette attitude est une preuve de continuité voir d’assiduité pour ne pas dire de stagnation, mais en aucun cas elle ne témoigne du moindre changement.
Ou alors ceux qui attendent ou réclament le changement, attendent que celui ci vienne d’ailleurs, d’un sauveur providentiel.
Mais a t on, déjà vu de toute l’histoire de la république (et même de bien avant) un homme politique providentiel arriver et résoudre les problèmes des français ?
Les conditions de vie ont beaucoup changé depuis un siècle ou deux, mais quasi exclusivement grâce aux  » progrès ?  » de la science et de la technologie, et nos malheurs actuels viennent aussi beaucoup de la.
Pour vous remettre en mémoire tous ces changements ou plutôt ces promesses de changement, je vous ai préparé un best off.
http://yvesaccard.free.fr/President/chang.html
Maintenant surtout ne changez pas, je vous aime comme vous êtes, mais peut être que cette parole va provoquer un changement ?

Pour finir, une petite devinette en rapport avec le changement :
Quelle est la différence entre la liberté, la bêtise et l’ignorance ?
Réponse :
La liberté c’est de se rendre compte que l’on peut faire certains choix.
La bêtise c’est de croire que l’on a tous les choix.
L’ignorance c’est de croire que l’on a aucun choix.

Dans un mail récent (voir ci dessus), j’avais annoncé de façon un peu péremptoire la victoire aux présidentielles de 2012 en allant jusqu’à citer le nom du vainqueur et qui était : Le changement (qui s’était déjà présenté à de nombreuses reprises, ce qui montre une certaine constance, et quoi de mieux que la constance dans le changement, une sorte de quadrature du cercle).
Je dois maintenant faire amende honorable, car mes envoyés spéciaux (aux quatre coins de l’hexagone) m’avertissent de la montée en puissance d’un nouveau challenger et qui se nomme : Le retour au bon vieux temps.
Le temps ou l’on avait le plein emploi, le temps ou nous fabriquions nous même les produits que nous consommions.
Le temps ou il n’y avait pas de chômage, pas de pollution, pas de réchauffement climatique, pas de scandale de santé publique, pas de crise de l’énergie, pas de stress, pas de sida, pas de finance internationale.
Alors qui va gagner, le changement ou le retour au bon vieux temps ?
Le retour au bon vieux temps serait il un changement ? Nous pourrions alors faire d’une pierre deux coups, alors que celui qui n’a jamais changé jette lui même la première pierre de ce bel édifice.
Le changement consiste t il à aller de l’avant quitte à se retrouver à notre point de départ (le bon vieux temps) puisque la terre est ronde et le temps cyclique ?
Le changement nous ferait alors tourner en rond et nous ne pourrions nous en rendre compte qu’après nous être mordu la queue, tel Ourobouros ?
Un chemin plus rapide serait de se mettre le doigt dans l’œil, mais ça demande beaucoup de doigté.
Ulysse a tué le cyclope (disons qu’il a fumé 6 clop) David a lancé sa fronde sur Goliath (le pauvre a dut douillet) en fait il lui a plutôt ouvert le troisième œil et Goliath s’est écroulé en ayant la claire vision de son état misérable.
Donc maintenant, quand un sage vous montre la lune (la lumière réfléchie), ne regardez pas le doigt avec votre œil, visez carrément les étoiles.
Traduction pour les non voyants : Ecoutez votre cœur et la petite voix intérieure plutôt que toutes les sirènes rusées et agitées qui veulent faire tomber votre fromage (la paix de votre âme) en agitant devant vous les lambeaux du vieux monde qu’elle tentent de faire passer pour l’unique possible.
03/02/2012

Coïncidences

Voici quelques faits qui méritent peut être réflexion.

1912  Le TITANIC coule au large de Terre-Neuve, lors de son voyage inaugural de Southampton à New York (L’ancien monde et le nouveau monde ?).
On compte pas moins de quarante nationalités présentes à bord du navire.
Le désastre est un choc pour la communauté internationale car il prouve à tous que l’homme et ses réussites technologiques peuvent être dépassés par les puissances de la nature à une époque où le progrès scientifique semblait impossible à arrêter.
Ce coulage à pic précède de peu la première guerre mondiale de 1914.
.
2012 (un siècle plus tard environ) Le CONCORDIA  paquebot tête de série de la classe Concordia percute un récif, s’échoue et fait naufrage à proximité de l’île du Giglio, au large de Porto Santo Stefano sur le littoral sud de la Toscane.
Le navire est surnommé « le temple du luxe et des divertissements » de par ses installations et ses nombreuses œuvres d’art.
Il hébergeait plus de 3 200 touristes de 60 pays différents à son bord et un millier de membres d’équipage.
Concorde est une divinité des Romains, fille de Jupiter et de Thémis.
Le nom de ce bateau était en hommage à la concorde entre les peuples Européens et les étages de ce navire portaient des noms de pays Européens, ce que vous pouvez vérifier sur le lien suivant.
Surtout ne coupez pas, la suite se corse.
Jean-Luc Godard, célèbre réalisateur, avait tourné son “Film Socialisme” à bord du CONCORDIA en 2009
Voici un extrait de la critique du journal LA CROIX :
« Au final : une tentative, entre grandiloquence et hermétisme, mais souhaite-t-il être compris ?, de relire le siècle passé et d’y déceler la preuve d’un terrible échec civilisationnel. »
Maintenant une citations de Dominique Païni
« La manière de Godard de filmer le bateau ressemble à une sorte de Disneyland, de lieu de loisir, de lieu consommation, c’est une vision par Godard du monde d’aujourd’hui où au fond le socialisme serait réalisé, mais c’est un socialisme de la consommation et du loisir abrutissant.
Cela n’est pas sans rapport avec les loisirs de masse, le comportement des gens dans les parcs d’attraction, une perversion du concept d’exposition. »
Fin de citation.
Y a t il un lien à faire entre les orgies de l’empire Romain devenu décadent avant de s’écrouler, et ce temple flottant du luxe qui coule en Italie comme pour nous annoncer de profond bouleversements ?
A chacun de mener sa barque comme il l’entend.

01/02/2012