Monthly Archives: novembre 2013

Poésies improbables

Etre porté aux nues, puis tomber des nues. (encore l’alternance ciel terre)
Ceci n’est pas dénué de sens. (vertical)
Attendons le dénouement de ce dénuement et la vérité sortira du puits sans fond (mais pas sans fondement).
Elle sortira nue et beaucoup voudrons la cacher tant sa lumière mettra en relief leurs mesquineries.
Sachons puiser sans nous épuiser, nous ne serions que des épuisettes !
Finies les ré-formes, le temps de la re-fonte est venu (ne pas con-fondre avec la fonte des glaces qui permet de voir derrière le miroir mais en restant aveuglé par son propre reflet inversé).
___________________________________________________________
Ne tournez plus autour du pot, mettez les pieds dans le plat (ou dans le PAF).
La ou se fait la soupe, la potion magique qui cuit lentement au centre du chaudron, mise en mouvement par la baguette magique du druide Panoramixture. (il n’y a pas que les D-J qui mixent, il y au aussi les couples).
Et si vous en avez soupé des vielles soupes, ne devenez pas soupe ollé (ou holla), ajoutez des jeunes carottes au pot (vos pot par exemple).
Nota : lire pot = ami
Avec le feu central (sorte de chauffage central) qui lèche le fond de la marmite, vous aurez alors un pot au feu.
Vous pourrez le cuisiner et lui faire cracher le morceau qu’il vous cachait jusque la, comme blanche neige qui avait un morceau de pomme biblique coincé derrière la thyroïde.
Si c’est trop hot (ou trop haut), redescendez en bas, la ou on s’en bat l’œil.
En bas c’est plus bat, sauf s’il c’est la bat-aille, alors retournez vos cartes du ciel.
La, pas de sauveur avec un z qui veut dire zéro, en bas c’est le bas-zard ou le bi-zard (vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre).
C’est pourtant la que la graine j’airme, alors prenez en et vous ressusciterez.
___________________________________________________________
Arrête-thon (comme le poison) de tourner en rond (ron-ron) comme les pâtés de sable des enfants qui construisent des château en Espagne.
Nota : le secteur du bâtiment étant en ruine dans notre belle Espagne, utilisez plutôt l’expression « Construire des HLM dans Paris » (la chose étant encore plus improbable).
Mais comment peut-on tourner autrement qu’en rond ? nous risquerions  de mal tourner.
Pas question non plus de payer notre tournées à notre tour, ni d’aller voir un tour qui opère a tor et qui nous fera les poches avec l’un des détours de son sac-age.
La solution aqueuse est évidemment dans la quadrature du cercle : Devenez cadre au risque de voir vos amis ne plus vous encadrer.
Vous pourrez au moins vous regarder le matin dans le mi-roi-r (un demi roi, c’est un des buts ou un début).
___________________________________________________________
Ne mettez pas le feu aux poudres en jetant de la poudre ozyeux, ça tape à l’œil, certains n’y verront que du feu et il vous en cuira (le cul ira) au jugement dernier (pour « oui » tapez 1, pour « non » tapez 2, pour « je m’en fou » tapez 3, dans tous les cas vous payez).
Au préalable, ne vendez pas la mèche, même si vous êtes allumeur (euse), la vrai lumière se donne, la fausse ne fait qu’attirer les papillons (petits papes) qui viennent se bruler la peau avant d’être dévorés par leur agenda.
___________________________________________________________
Le gouvernement est-il laxiste ou laxatif ?
Une purge s’impose, ça urge.
Toute cette constipation (ou conspiration) accumulée depuis des millénaires va ressortir.
Donc soit vous visez bien, soit vous en nourrissez la petite graine qui monte qui monte.
Moi je préfère imposer les mains sans manipuler.
___________________________________________________________
Et pour finir, le sujet (proposé) pour le prochain café philo :
___________________________________________________________
Ferons honneur à nos poilus ?
L’anniversaire de 1914 dont on commence à nous rebattre les oreilles sera t il d’une quelconque utilité ?
Celui qui ne tire pas de leçon du passé se condamne à le revivre éternellement tel Sysiphe sur son rocher.
A mon avis, les guerres sont décidées par des gens qui ne la font pas (ou de loin), et elles sont faites par une majorité de gens qui ne la souhaitent pas.
Ceci pose une première interrogation sur la notion de démocratie.
Plus tard, quelques un de ceux qui ne l’on ni décidé ni faite, essaient d’en tirer gloire en la commémorant.
L’idée étant d’accréditer que seule la force (militaire en l’occurrence) peut les protéger voire les faire évoluer.
A condition bien sur que ce soient eux (les amateurs de gloriole) qui commandent à cette force, qui reste le dernier rempart pour les protéger lorsque leur imposture sera découverte.
L’imposture étant leur collusion avec toutes les forces qui oppriment, tout en donnant l’illusion de la bienveillance.
Une certaine pseudo science ainsi que des religions « instituées » poussent dans le même sens.
Le sujet proposé et résumé s’énonce ainsi :
Guerre : A qui profite le crime ?
___________________________________________________________
Merci pour votre attention, vous pouvez reprendre une activité normale.