Monthly Archives: janvier 2014

Un dimanche matin

Le matin, je commence par le vide (je vide ma vessie) sinon je prend ma vessie pour une lanterne et ça n’est pas très brillant.
Ensuite je fais le plein avec mon plein quotidien, je casse la croûte et mamie viens me rejoindre.
J’aime démarrer à la baguette en espérant la carotte.
A plus.

La Lorelei

Lorelei (LoreleyLoreleï ou Lorely) est le nom d’un rocher qui culmine à 132 mètres au-dessus du Rhin à proximité de Sankt Goarshausen (Saint Goarshausen en français) en Allemagne (Rhénanie-Palatinat).

C’est l’endroit le plus étroit du fleuve entre la Suisse et la mer du Nord. L’avancée du rocher réduit d’un quart la largeur du fleuve. Le courant très violent et les nombreux rochers immergés ont causé de nombreux accidents de navigation1.

Lorelei est aussi le nom d’une nixe (nymphe de la mythologie germanique) qui attire les navigateurs du Rhin à la perdition par ses chants, comme les sirènes de la mythologie grecque ancienne.

Soudainement, Erda, la déesse de la terre, surgit du sol. Elle prévient Wotan du déclin imminent des dieux et l’exhorte à fuir la malédiction en jetant l’anneau. Troublé, Wotan cède l’anneau et libère Freia. Les géants commencent à se partager le trésor, mais ils se disputent au sujet de l’anneau. Fafner tue Fasolt et s’enfuit avec le butin. Wotan, horrifié, prend alors conscience de la force de la malédiction d’Alberich.

Angoissé, Wotan voudrait poursuivre Erda pour en apprendre plus mais Fricka l’incite à prendre possession du château qui attend son maître. Donner invoque un orage pour chasser les nuées qui obscurcissent le ciel. Après la tempête, Froh crée un pont arc-en-ciel qui s’étire jusqu’aux portes du château et qui doit permettre aux dieux, sous la conduite de Wotan, de gagner leur nouvelle demeure. Reprenant courage, Wotan baptise le château « Walhalla ». Fricka le questionne au sujet de ce nom, et il lui répond que sa signification sera révélée plus tard. En aparté, Loge l’affirme : les dieux, si sûrs d’eux-mêmes, courent à leur perte. Il se refuse à partager leur sort et envisage de reprendre la forme des « dansantes flammes », pour, qui sait, tous les consumer un jour… Soudain, une plainte arrive aux oreilles de Wotan. Ce sont les filles du Rhin qui pleurent l’or perdu

Que la lumière soit (Fiat lux)

En cette période proche de Noel ou la durée du jour rallonge, montrant ainsi la suprématie de la lumière sur les ténèbres (Sol Invictus), il est bon de rappeler certaines vérités (lumineuses).
Pour briller une ampoule doit se laisser pénétrer par le courant électrique.
Pour émettre un son, une corde de guitare doit avoir la bonne tension et se laisser mettre en mouvement par les doigts du guitariste.
Pour croître vers le ciel, un arbre doit laisser ses feuilles être pénétrées par les rayons du soleil.
Pour progresser dans n’importe quelle discipline, un apprenti doit se laisser pénétrer par les paroles du maître.
Après ces opérations de réception, il se produit une maturation intérieure (création d’un mât, d’une verticalité qui nous relie au ciel) qui va être suivi d’une production, d’un renvoi vers l’extérieur.
Cet émission ne sera pas la simple copie de ce qui a été reçu, il va s’y mélanger une dimension très profonde par laquelle l’être va prendre conscience de sa nature de créateur ou de co-créateur.
Cette émission va se faire jusqu’au dernier souffle engendrant un vide, un appel d’air, une aspiration à se remplir à nouveau par le nouveau, pour à nouveau l’exhaler vers le monde.
Voila la grande respiration de la vie (dans respire, il y a spire comme dans spirituel), le mouvement du balancier en est un autre exemple.
Ce mouvement se fait autour d’un centre qui lui ne varie pas et c’est grâce a ce centre immuable que l’équilibre peut se faire autour de ce centre.
La perte de ce centre d’équilibre engendre un blocage d’un coté ou de l’autre et le rétablissement ne se fera que lorsque la polarité opposée (ou complémentaire) sera à nouveau dans le champ de vision, entraînant une action.
C’est au moment de ce rééquilibrage ou inversion de polarité que beaucoup de choses cachées deviennent visibles, c’est la que les premiers deviennent les derniers et inversement.