Monthly Archives: février 2014

Voulez vous une thérapie ?

Peut être une thérapie qui fasse passer de l’ombre à la lumière ou de l’ignorance à la connaissance ?
Le mot lui même peut il guérir des maux ? (je vous fait une démo).
Au commencement, il y avait thé (le début de théo, comme dans théorie ou dans théorème ou dans theos qui veut dire Dieu).
Puis vint la lumière, ra qui est le nom du soleil chez les égyptiens et que l’on retrouve dans les mots rayonnement ou radieux (ra et Dieu dans un seul mot).
Enfin, cette lumière parvint sur terre dans le pie (le pieux enfoncé dans le sol ou dans le pied posé sur le sol).
Ceux qui ne la reçoivent pas deviennent des impies (ils n’ont pas de pieds ou pas de racines), le dernier acte de jésus envers ses apôtres a été de leur laver les pieds (pour avoir un meilleur contact avec le sol ?).
En résumé, selon la grande horloge cosmique, Dieu (thé) envoie la lumière du soleil (ra) sur la terre (pie) et la vie peut apparaître.
Ensuite, la plus petite horloge se met en marche lorsque Dieu (thé) envoi l’énergie du chakra coronal (aura des saints) vers les pieds, et la c’est le pied que l’on peut prendre pour remonter vers le premier ciel (comme le fond de la piscine ou le pied doit taper avant de remonter).
Bon voyage, ne ratez pas la marche (à suivre).

L’or ou l’argent ?

Si quelqu’un ne donne de valeur qu’à la possession de biens matériels ou aux apparences, il témoigne d’une grande pauvreté.
——————————————————————————————————
L’argent n’est roi que dans un domaine limité, nul riche ou nulle association de riches ne pourrait commander la course du soleil, ni l’intensité de son rayonnement, ni la direction du vent.
——————————————————————————————————
On n’a jamais vu le coffre fort suivre le corbillard.
——————————————————————————————————
L’or n’appartient pas à l’avare, c’est l’avare qui appartient à l’or.
——————————————————————————————————
Si tu est de mèche, tu finira par brûler.
Si tu n’est que poussière, tu retournera à la poudre et quelqu’un y mettra le feu.

La croissance est elle une maladie ?

Comme disait Paracelse : « La différence entre le remède et le poison, c’est le dosage ».
Arrêtez votre croissance trop top et vous êtes un handicapé (nain, rachitique…..)
N’arrêtez pas votre croissance et vous faites du gigantisme, maladie rare mais qui pose beaucoup de problèmes.
L’empire Romain était devenu si grand qu’il devenait difficile à gérer en partie à cause des long trajets, ce fut une des causes de son écroulement.
Rien n’est fixe, tout est en mouvement, ce qui d’ailleurs constitue un point fixe, une continuité, respectant un certain équilibre.
En 1973 le professer Dumont candidat à la présidentielle vint avec un verre d’eau à l’antenne en prédisant sa rareté future.
Les Cassandre ne sont gère aimés, il faut respecter les cinq phases décrites par le docteur Elisabeth Kübler-Ross (Déni, Colère, Marchandage, Dépression, Acceptation). Mais nous n’avons pas tous la même sensibilité ni la même perspicacité.
Alors que certains ont déjà accepté que nous changions de paradigme, d’autres sont encore dans le déni du changement et préfèrent croire tous les faux prophètes qui prolifèrent.
Seul l’arrêt brutal (le fond de la piscine) leur fera « toucher » ou touché-coulé.
Tout ce qui a eut un début, aura une fin, toutes les civilisation sont passées par la, la croissance à l’infini (dans une seule direction) n’est qu’une fuite en avant, une tour de Babel moderne qui se fissure  de partout sans que beaucoup voient passer la nouvelle lumière par ces fissures.
Autant la croissance peut être lente, autant la chute peut être rapide.
Il faut des heures ou des jours pou escalader une montagne mais la descente peut se faire en quelques minutes avec un parapente ou des skis.
Il faut des mois pour construire une maison, mais la pelleteuse la mettra bas en quelques heures.
Alors croissez et multipliez en sagesse et en amour.

Faites vos jeux, rien ne va plus, la coupe est pleine

J’aurais également pu titrer : La roulette russe va t elle mal tourner ?
Qui se souvient des jeux du cirque sous la Rome antique, ou l’empereur donnait du pain et des jeux à son peuple pour le calmer ?
Qui se souvient des Jeux olympiques d’été de 1936 ? Adolf Hitler voulait se servir de cet événement pour faire la propagande du nazisme et des théories sur la supériorité de la race aryenne.
Qui se souvient des jeux olympiques de la période 1949-1990 ou l’Allemagne de l’est avait mis en place une organisation quasi militaire avec dopage massif, pour faire croire à la supériorité du communisme ?
Qui se souviendra de Sotchi et de ses dépenses somptuaires, la Russie s’est déjà pénalisée par des dépenses militaires gigantesques pendant la guerre froide, qui ont plombées son économie. La Grèce s’est aussi lourdement endettées pour ses jeux olympiques ce qui a contribué à son écroulement économique.
Nos concitoyens auront quelques frissons de gloriole, si quelques médailles sont la, ce qui fera patienter jusqu’au prochain frisson de gloriole (la commémoration de la guerre 1914-18), de la nous irons jusqu’aux frissons de la coupe du monde de football.
Le slalom de frissons devrait être une nouvelle discipline olympique.
L’histoire se répète mais en s’amplifiant, jusqu’à ouvrir les paupières de ceux qui les maintiennent fermées.
La lecture de ce billet vous donne droit à une place sur le podium des éveillés, voire à une médaille avec revers.

Faire des économies sur l’économie

Pour paraphraser la célèbre citation de l’avare de Molière :
« Faut il manger pour vivre ou vivre pour manger ? », je dirais :
Non pas : « Faut il faire croître l’économie (à l’infini ?) pour vivre ou vivre pour faire croître l’économie ? »
Mais je dirais : « L’économie est elle une servante ou une maîtresse ? »
Il est tentant de chercher des solutions simples à des problèmes complexes, comme sortir de l’euro, modifier le SMIG ou changer telle ou telle structure politique.
Tant que des milliards de gens seront obnubilés par la possession d’or, d’argent, de biens matériels, de puissance, et adoreront la force sous toutes ses formes, les guerres continueront de ravager la planète.
Qu’elles soient armées, économiques, idéologiques, religieuses ou toute autre variante.
Tous les changements n’intégrant pas ces données, ne produiront que des changement de forme, d’aspect, les mêmes problèmes sous-jacent continuerons de tout ruiner.
Certes un tout petit nombre arrive la ou tant voudraient aller, les mathématiques disent bien que pour que peu aient beaucoup, il faut que beaucoup aient peu.
Ce différentiel gigantesque n’est possible que dans la mesure ou il trouve un terreau fertile pour croître.
Et cette terre favorable est constituée par tout ceux qui espèrent que leur tour viendra en continuant leur quête illusoire et toujours reportée pour la possession et le pouvoir qu’il donne.
Cette quête aveugle et insensée n’est qu’une face de la pièce dont l’envers est le manque d’amour et de lumière.
Non, on ne peut pas faire d’économie sur la quête de la vérité, qui seule nous libérera.