Monthly Archives: juin 2016

Ouvrez grand

Ouvrez vos narines, l’air y entrera.
Ouvrez vos oreilles, la musique y entrera.
Ouvrez vos yeux, la beauté y entrera.
Ouvrez votre esprit, la vérité y entrera.
Ouvrez votre cœur, l’amour y entrera.
L’air, la musique, la beauté, la vérité et l’amour sont partout et nulle part, mais surtout en ceux qui la perçoivent.

Illusion, vous avez dit illusion ?

Je vous assure mon cher cousin, que vous avez dit illusion.
Moi j’ai dit illusion, ça doit être une illusion.
___________________________________________
Bizarre bizarre non ?
___________________________________________

Beaucoup de gens, en ces temps de grande remise en question, professent que le monde serait une illusion, sans pour autant définir plus avant leur point de vue.
Alors qu’en conclure ?

1) Si tout est illusion, alors, prétendre que le monde serait une illusion, serait aussi une illusion !

2) Si quelqu’un vous dit cela, mettez lui une grande claque dans la figure, à partir de la, deux cas principaux peuvent se produire.
a) Il n’est pas conscient du choc et ne réagit pas, vous pouvez alors en conclure qu’il est vraiment dans un autre monde et que pour lui votre monde est une illusion.
b) Il se fâche, dans ce cas demandez lui comment une illusion peut arriver à le fâcher, il doit être en train de s’illusionner du fait que vous auriez donné une claque.

N’y aurait il donc que deux termes, l’illusion et la réalité, sous entendu 100% illusion ou 100% réalité.
et réalité ou illusion pour qui ? Qui décide de ce qu’il qualifie ? le percepteur ?
Et percevons nous les mêmes choses, les mêmes facettes du monde ?

Est il possible de faire la part des choses ?
Si je vois in iceberg, je vais avoir tendance à dire et à penser « voila un iceberg » et même « je vois un iceberg ».
Alors que ce que je vois n’est que la partie émergée de l’iceberg, dont la plus grande masse (9/10) est sous la ligne des eaux et donc invisible.
Si je fais ce préambule, la phrase « je vois un iceberg » devant compréhensible, je distingue ce qui visible à mes yeux (le 1/10 émergé) et ce qui compréhensible ou visible par mon esprit (les 9/10 immergés).

Mais ceux qui disent « Le monde est une illusion », ne font pas cet effort pédagogique et tombent dans le simplisme, voire l’extrémisme.

Donc, il est bon de se poser des questions concernant l’environnement de ce type d’affirmation.
De qui parle t on ? dans quel référentiel parle t on ou conçoit on ? De quel aspect du problème parle t on ?

L’histoire du savoir humain est jalonné d’illusions, qui sont en partie dues au fait de confondre la réalité « ultime » avec ce qui est immédiatement visible à nos yeux.
Citons la rotondité de la terre (et non sa platitude), le fait que la terre tourne autour du soleil (et non l’inverse).

Alors dire que le monde est une illusion, sans rien préciser ni définir, c’est certainement une illusion pour certain, mais pas pour moi.