Monthly Archives: septembre 2016

Le Karma a du ressort

Le Karma, c’est ce qui ressort (re-sort) après un moment plus ou moins long, le temps de la maturité.
Car c’est aussi la loi de cause à effet, de lit qui tel on l’a fait tel on s’y couche.
De tempête récoltée après avoir semé le vent.
Revenons au ressort (sur lesquels on se couche parfois, quand on a maths la), on les comprime et les voila sous pression.
Pour qu’ils restent comprimés, nous les cachons (alors que nous, nous prenons des cachés pour ne pas être déprimés).
Mais toutes ces tensions cachées mobilisent une grande énergie, comme dans un pays ou un dictateur devrait mettre un soldat en permanence derrière chaque citoyen pour le contrôler.
Les petites rivières faisant les grands ruisseaux, les tensions accumulées (comme le pécule dans le matelas) finissent par se donner les maux, et c’est la débandade, les jus se libèrent, les dés sont jutés.
On ne joue plus joue contre joue, on n’est plus en joue à feu, il n’y a plus de joujou.
Ces accumulations de tension n’étaient la que pour la grandeur du bouquet final (une fleur).
C’est bien le fleur qui était au bout du fusil pour la fusion (le retour vers le feu originel).
Et c’est bien la que vous redeviendrez « Feu » monsieur untel pour ce monde.
Le Karma serait l’accumulation de tous les « travers » que nous devons expérimenter pour pouvoir les redresser d’un seul coup, dans un élan final et nous propulser ainsi au feu de maman (le firmament).

Tu nous saoules

Intellect tu t’enivres tu nous saoules, tu coupes tous les cheveux en quatre jusqu’à faire de ton crâne un désert ou rien ne pousse mais nous repousse.
La sécheresse de tes paroles ne s’abreuve plus au sens du cœur.
L’indigence de tes vues est coupée des racines.
L’aplomb ne prouve pas le conscient.
Tu endort le monde et toi même avec des propos mielleux, seules les mouches s’y cochent.
Tu ne soulève plus les montagnes, tu les contourne ou les ignore.
Tellement centré sur toi-même que le nez n’est plus au milieu de ta pâle figure, une figurine plutôt qui tente d’agiter les marionnettes d’en face, en les effaçant d’eux même.
Tu n’arrivera pas à couper les autres têtes de l’hydre, elles repoussent.
Quand te mettra tu au service de ceux qui sont plus bas mais qui te portent et te supportent.
Camper sur ses idées dans un camp retranché, ne dure qu’un temps, il faut lever le camp ou le ficher.
Trop de poudres aux yeux, prend celle d’escampette.
Lâche sans relâche, ne soit plus.

Pierre tu est Pierre

« Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. »
Matthieu 16:18
Cette citation attribuée à Jésus (sans tenir compte des différents ajouts ou retraits que comporte la bible) est souvent prise à témoin par ceux qui se sont autoproclamés ses successeurs ou ses représentant sur terre, et qui veulent présenter l’apôtre pierre comme le premier chef de l’église créé par eux, ne tient pas debout.
Jésus a même dit exactement le contraire lorsque la femme vient à l’interroger :
« Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète.
Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem [au temple].
Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.
Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. »
Jean 4:19 4:20 4:21 4:23
Cette phase de jésus exprime clairement que les anciens mode de culte (La montagne comme chez les Chaman, ou le temple comme à l’époque de Jésus), ne sont plus nécessaires et que cela était déjà une réalité du temps de Jésus. (l’heure vient, et elle est déjà venue).
Il a passé une bonne partie de son prêche à parler de l’amour et à annoncer la venue du royaume des cieux sur la terre, donc un royaume spirituel, tellement éloigné de ce qui a été construit par ceux qui s’autoproclament ses successeurs ou ses représentants sur terre.
le clergé possédait la moitié de Paris avant la Révolution, cela en dit long sur la pseudo spiritualité pratiquée à l’époque, mais cela continue sous d’autres formes.
Le mot pierre se retrouve à d’autres endroits dans notre langue, nous disons de quelqu’un qu’il a un cœur de pierre pour signifier qu’il est insensible aux autres, qu’il ne pense qu’à lui-même.
Une autre phrase de Jésus contient le mot pierre :
« Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J’enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. »
Ezéchiel 36, 26
Voici le bon lien entre le mot pierre et le mot église, c’est l’église du cœur qui est à construire en nous en nous laissant pénétrer par l’amour (la vie de l’âme).
D’ailleurs Jésus est souvent représenté avec le sacré-cœur qui rayonne.
On retrouve aussi la pierre dans le cœur de nos ordinateurs ce sont les microprocesseurs fabriqués avec du silicium qui est bien de la pierre.
Rester comme de la pierre, c’est aussi être comme un robot qui fait beaucoup de choses mais sans émotions, sensations, palpitations.
Une autre parole en dis long.
« A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »
La voila la seule religion qui reste à construire sur de la pierre (la pierre de notre cœur encore endurci).
Il n’est pas demandé de connaître ou de pratiquer les dogmes, les lois humaines, les cérémonies et les rituels en tout genre, non uniquement l’amour.
La tête et le corps restant des serviteurs, mais des mauvais maîtres.