Les second couteaux

Beaucoup de mystiques  ont vécu sur terre en vivant des expériences sublimes, sans que jamais personne ne le sache, car ils n’ont pas laissé de traces écrites.
Même parmi les personnages les plus élevés spirituellement, Bouddha, Jésus,  Zoroastre, Krishna, aucun n’a écrit de son vivant.
Peut-être ont-ils pensé que leur expérience était si sublime qu’elle ne pouvait être traduite par des mots.
Les second couteaux qui ont voulut se faire mousser ou s’emparer de l’héritage, n’ont pas hésité à écrire à tour de bras, qui des sermons, qui des bulles, qui des dogmes, pour bien verrouiller une vérité qui les dépassait.
Et tout ce formalisme s’est reproduit au fil des siècles.
Aujourd’hui seulement quelques pays, quelques individus s’éloignent de ce fardeau stérile pour retrouver la vérité au lieu de la forme.
Jésus l’avait pourtant annoncé « Vous trouverez la vérité et la vérité vous libérera »

Laisser un commentaire