Le cœur

Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau, j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.
Livre d’Ézéchiel. Chapitre 36, Versets 26-27
Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu !
Matthieu 5.8
On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.
Antoine de St Exupéry « Le petit prince »
Mais que peuvent bien vouloir dire ces paroles énigmatiques de la bible ?
Y a t il une allusion à la maîtrise récente de la greffe du cœur réalisée pour la première fois en 1967 par le professeur Barnard ?
Peut être que non car le cœur greffé s’il est en meilleur santé que l’original reste cependant identique, il n’y a pas de changement radical dans les fonctions, mais il y a peut être un clin d’œil de l’histoire pour nous signifier que ces paroles s’adressent bien à notre époque.
Et aujourd’hui, ne parles ton pas de cœur des ordinateurs ? plus précisément le processeur est considéré comme l’élément central d’un ordinateur et ce processeur possède lui aussi un centre qu’on appelle son cœur et nous avons même des machines à deux cœurs voir des machines multiple-cœurs.
Ces machines qui ont donc un cœur de pierre (le silicium qui compose le processeur) sont souvent comparées dans leur fonctionnement au fonctionnement du cerveau humain, voila encore un clin d’œil de l’histoire par rapport au texte de la bible. Le lien va encore plus loin que l’analogie d’avec le cœur car la parole nous dit aussi « et je mettrai en vous un esprit nouveau » or quand on change d’ordinateur, on change la partie matérielle et donc son cœur mais aussi la partie logicielle (l’esprit).
Essayons maintenant de voir la signification générale du mot cœur, au delà du cas particulier représenté par l’organe physique qui fait circuler le sang dans le corps.
Quelques expressions :
« Etre au cœur de la situation »
« Toucher en plein (dans le) cœur »
 » au cœur même de quelque chose »
 » le cœur du sujet, de la question »
L’idée générale me semble être que la notion de cœur correspond à la notion de centre (centre vital, centre névralgique) et l’on pourra consulter avec intérêt la page dédiée au centre.
En résumé, le centre a comme caractéristique d’accumuler l’énergie (de la centraliser) puis de la redistribuer à la périphérie, et c’est bien ce que fait notre cœur physique, il accumule le sang (drainé par le réseau veineux) puis il le redistribue par le réseau des artères.
Cette fonction vitale et répétitive a aussi un équivalent au moment de la reproduction, car c’est au centre que les choses se passent à commencer par le spermatozoïde qui vient se mettre au centre de l’ovule pour fusionner avec elle. On peut ainsi remarquer que c’est du centre que part la vie qui serait un rayonnement, une divergence faisant suite à une convergence (voir la page sur la création et celle sur la croix).
Prenons comme exemple une graine, à partir du moment ou les conditions sont favorables, elle va germer, et ou se trouve le germe ? au centre (pensez à l’amande de la pêche), la vie démarre donc au centre (au cœur), c’est de la qu’elle se renouvelle.
Traditionnellement, le cœur désigne le siège de la partie émotionnelle (et pas seulement l’organe qui fait circuler le sang) et c’est cet aspect qu’il faut considérer dans la phrase « Je vous donnerai un cœur nouveau » car que voudrait dire « je vous donnerai un cœur de chair » puisque le cœur physique est déjà un cœur de chair.
Ne dis ton pas de quelqu’un de frustre qu’il a un cœur de pierre ?
C’est donc à un mouvement du cœur (de nos sentiments) que nous sommes appelés, aidés en cela par un esprit nouveau (une nouvelle compréhension), le travail en tandem entre les sentiments et le mental est en effet très important, l’un équilibrant l’autre, l’un soutenant l’autre.
Mais comment faire ?
Il nous faudra nous concentrer (aller au centre), aller à l’essentiel (l’essence du ciel), rester éloigné du trop de tentations de notre environnement matériel.
Ensuite nous mettre en marche, une fois le pied droit, une fois le pied gauche, mais marcher aussi dans notre monde intérieur en alternant notre fonctionnement logique (le mental) et notre fonctionnement analogique (les sentiments, sensations, émotions).
Autrement dit, on peut partir des sentiments (les plus subtils) et les laisser vivre si la chose est prête, ensuite on cherchera à comprendre ce qui s’est passé (passage en mode mental)
Si les sentiments semblent bloqués, on commencera par étudier (nourrir le mental) la première chose à apprendre étant qu’il faut respecter nos sentiments (tout en surveillant les excès) et les laisser s’épanouir sans se culpabiliser.
Si les sentiments sont bloqués et que le mental semble aussi bloqué, on commencera par un travail sur le corps (sport, yoga, méditation, nourriture saine….)
Les pseudo -scientifiques qui font miroiter l’homme nouveau comme un homme « bionique » ou la société nouvelle comme une société mécanisée et robotisée avec des robots plus performants que lui, font encore l’apologie du « cœur de pierre » qui n’ayant pas de sentiment peux avoir une performance en écrasant les autres tout comme le mental peut écraser (un instant) les émotions du cœur ou la petite vois de la conscience.
Ce type d’individu écartent ou tentent de ridiculiser ceux qui parlent avec leur cœur de chair, ils doivent bien sentir que leur échafaudage mental va bientôt s’écrouler et qu’ils périrons écrasés sous les ruines de ce qu’ils ont tenté de construire.

Laisser un commentaire